Maires Novateurs

Opération #MairesNovateurs : la ville de Suresnes subventionne le dialogue social

Opération #MairesNovateurs : la ville de Suresnes subventionne le dialogue socialDepuis 2009, Christian DUPUY, Maire de Suresnes, fait du dialogue social l’un des axes prioritaires de sa politique des ressources humaines, impulsée par la signature de la Charte de reconnaissance du parcours syndical avec les trois organisations représentées : CGT, CFDT et F0. Aujourd’hui, Béatrice de Lavalette, Maire Adjointe en charge des Ressources Humaines et du Dialogue social, conduit le dispositif de bon syndical proposé aux agents municipaux et fait de Suresnes une ville pionnière dans la Fonction Publique Territoriale.

LA POURSUITE D’UNE DÉMARCHE INNOVANTE DE RESSOURCES HUMAINES

Résolue à faire du dialogue un formidable levier de progrès social et de performance publique grâce à l’amélioration des conditions de travail des agents, la ville s’est engagée dans une politique audacieuse de ressources humaines. Elle s’est appuyée sur l’ensemble des acteurs sociaux de la collectivité et a pu conclure une quinzaine d’accords « gagnant-gagnant » depuis 2009. Ce travail collaboratif a pu aboutir à l’ouverture de la médiathèque le dimanche, à la mise en place d’une mutuelle collective, au régime indemnitaire au mérite, à l’accord relatif au bien-être et cadre de vie au travail des agents, à l’expérimentation du télétravail. Finalement, cette politique innovante s’est traduite par une hausse significative de la participation des agents aux élections professionnelles du 4 décembre 2014, puisqu’elle atteint les 61%.

DES AGENTS ACTEURS DU DIALOGUE SOCIAL

Afin de poursuivre la dynamique engagée, la Ville de Suresnes donne désormais à ses agents l’opportunité de devenir acteur de la vie syndicale de la collectivité. Inspiré du « chèque syndical » d’Axa France, ce nouveau dispositif permet aux titulaires et contractuels suresnois de reverser, ou non, une micro subvention à l’organisation éligible de leur choix. Ce geste, anonyme et sans engagement, est un acte concret de participation qui place l’agent au cœur du dialogue social. Approuvée par le Conseil Municipal le 30 mars 2017, cette initiative permet aux syndicats de communiquer sur leur rôle et les actions qui conduisent. L’adhésion syndicale et renforcer la représentativité au sein de la collectivité font aussi partie des objectifs poursuivis.

LE BON SYNDICAL SURESNOIS EN PRATIQUE

Pour faire de cette démarche une réussite, la municipalité a su mener une vaste campagne de communication et de sensibilisation auprès de ses agents, notamment sur la phase de collecte qui s’est déroulée du 10 au 31 mai 2017. Soucieuse de garantir leur anonymat, la commune a souhaité mettre en place une collecte par voie postale, grâce à une enveloppe T fournie.
Le décompte des bons d’une valeur de 5 euros, reçus par chaque syndicat, a eu lieu au lendemain du jour de clôture, sous la surveillance de
l’autorité territoriale et en présence des représentants syndicaux. Reversées par la ville selon les règles en vigueur, les sommes collectées devront être affectées à l’acquisition de moyens matériels, au développement de l’information et la formation des membres de l’organisation, aux actions de communication et aux activités relevant du dialogue social, de l’égalité 
professionnelle femmes-hommes, du handicap, du bien-être et de la qualité de vie au travail. Le rapport de synthèse de ces dépenses au terme de l’année permettra d’évaluer cette démarche, au-delà de l’adhésion spontanée des agents à ce dispositif.

Opération #MairesNovateurs : la ville de Suresnes subventionne le dialogue social

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn