Communiqués de presse

L'AMIF aux côtés des élus locaux le 10 novembre

 

L'AMIF aux côtés des élus locaux le 10 novembre

" La décentralisation et la démocratie de proximité ne sont pas négociables ! "

 

Le collectif des élus franciliens a lancé un appel au rassemblement des élus locaux samedi 10 novembre devant l'Assemblée Nationale au nom de " la défense de la démocratie de proximité, de la préservation de l'autonomie financière et fiscale des collectivités et du respect d'une décentralisation respectueuse des missions de chacun. " 

Samedi, Stéphane Beaudet, Président de l'AMIF et Sylvine Thomassin, Secrétaire générale de l'AMIF seront aux côtés des élus " parce que nous voulons continuer à être des maires et des élus de proximité au service de nos habitants et que la préservation d'un service public local de qualité est dans notre ADN ".

Premier et plus ancien niveau d'une organisation territoriale qui n'a cessé de se complexifier depuis les premières lois de décentralisation, les communes sont aujourd'hui la cible d'un État impécunieux qui les considère comme la variable d'ajustement du déficit d'État et qui n'en finit plus de rogner leurs moyens et de réduire leurs compétences, alors même que des populations paupérisées sont en demande de toujours plus de services publics.

Baisse constante des dotations, mise en place d'une contractualisation infantilisante et surtout, perte de l'autonomie fiscale avec la suppression de la taxe d'habitation. Concernant cette dernière, Stéphane Beaudet et Sylvine Thomassin estiment que si cette mesure va corriger une fiscalité inéquitable et semble être une bonne décision en faveur du pouvoir d'achat des familles, " le véritable courage aurait été une réelle remise à plat de la fiscalité locale dont l'injustice historique est connue. Aujourd'hui on ne fait que cristalliser les inégalités. " 

Avec pour conséquences que " nos communes se retrouvent asséchées financièrement, isolées politiquement et que leurs élus font les frais de cet effet ciseau en voyant leur cote de popularité se réduire " ajoutent les élus.

Des pertes de moyens et d'autonomie d'un côté et de l'autre un État qui ne cesse de se défausser sur les mairies avec des transferts de compétences accrus, y compris s'agissant de ses missions régaliennes. Cerise sur le gâteau, le Président de la République a récemment annoncé un plan pauvreté doté d'une série de mesures... déjà assumées de longue date par les communes.

Déterminés à ne pas être " des mendiants ", les maires veulent rendre publiques les difficultés quui sont les leurs et surtout demander à l'État de cesser de les affaiblir. Des preuves d'amour qui pourraient s'exprimer lors du prochain vote de la Loi de Finances 2019, " soutenez-nous au lieu de nous affaiblir ! ".

" Parce qu'aucune réforme territoriale ne pourra se construire en opposition avec les territoires et sans prendre racine dans leurs savoir-faire ", l'AMIF sera aux côtés des maires samedi matin devant l'Assemblée Nationale " tous unis dans nos diversités politiques ".

Stéphane Beaudte prendra la parole pour présenter les motivations de ce rassemblement à partir de 10h et participera à la conférence de presse qui suivra à 11h.

 

Contact presse:

Graziella RIOU Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 14 42 25 70

Pour partager cet article sur les réseaux sociaux :

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn